Accueil | Bibliothèque | Actualités | Des nouvelles de projets lanaudois en persévérance scolaire - MRC de D'Autray et de Joliette

Des nouvelles de projets lanaudois en persévérance scolaire - MRC de D'Autray et de Joliette

1er juin 2015

Comme vous le savez probablement déjà, le soutien financier de Réunir Réussir se terminera en juin prochain. Il a permis la mise en œuvre de 25 projets visant à soutenir la persévérance scolaire des jeunes Lanaudois. Afin de valoriser chacune des mesures mises en place par les gens de chez nous et de vous permettre d’y puiser de l’inspiration, nous avons entrepris de parler de chacun des projets financés. Nous terminons notre tour d’horizon en vous invitant pour prendre connaissance des projets déployés dans les MRC de Joliette et de D’Autray.

MRC de Joliette

Notre support, leur réussite (CREDIL)

Notre belle région accueille un nombre sans cesse croissant de nouveaux arrivants. C’est pour assurer une belle intégration scolaire aux plus jeunes d’entre eux et favoriser leur réussite que le CREDIL a lancé ce projet, qui prévoit un camp d’été comportant des activités de francisation pour les jeunes et un accompagnement pour leurs parents et leur famille. Ainsi, 55 jeunes provenant de 35 familles d’immigration récente ainsi que 25 intervenants du milieu scolaire ont pu bénéficier de ce soutien. Parmi les activités d’accompagnement, les familles ont pu profiter de services d’interprètes, d’ateliers de familiarisation avec l’école québécoise et son fonctionnement, de visites de suivi à la maison, d’accompagnement lors des journées d’accueil, des remises de bulletins et autres rencontres avec le personnel scolaire, ainsi que de conseils pour l’achat du matériel scolaire, la préparation des collations, l’organisation d’un espace pour l’étude à la maison, la tenue vestimentaire à l’école et le fonctionnement du facteur et de l’agenda scolaires. Réunir Réussir aura été un beau levier pour ces interventions puisqu’une entente avec la Commission scolaire des Samares prévoit que l’intervenante communautaire scolaire interculturelle continuera de travailler étroitement avec les membres du personnel scolaire et les familles immigrantes. Le troisième camp de francisation sera offert cet été.

 Alimen-Action (La Soupière – Joliette)

La faim, celle qui vous fait manquer les cours faute d’énergie, le manque de connaissances culinaires et le sentiment d’appartenance à l’école, voilà les principaux enjeux abordés par le projet de la Soupière, qui vise à venir en aide à de jeunes adultes qui vivent de l’insécurité alimentaire. C’est donc par l’animation d’ateliers culinaires, dans les locaux du Pavillon de l’Envol – Joliette, que l’organisme a encouragé la persévérance scolaire des jeunes adultes fréquentant le centre. En tout, au cours des deux années de déploiement du projet, 72 jeunes ont eu la chance d’assister à 160 ateliers culinaires, leur permettant ainsi d’apprendre, de vivre des réussites en cuisine, de se nourrir, de rencontrer d’autres personnes vivant la même chose qu’eux, et aussi de rapporter à la maison les repas préparés durant les ateliers, leur procurant ainsi quelque chose à mettre sur la table, du temps et de l’énergie pour étudier, etc. Malgré tout, une liste d’attente à dû être dressée pour conserver le nom des nombreux élèves qui auraient besoin d’un tel soutien. Pour pallier ce problème et élargir les effets d’Alimen-Action, un projet du type Donnez au suivant a vu le jour, qui permet à des élèves dont le nom figure sur cette liste d’emporter les portions restantes de chaque atelier préparées par leurs confrères et consœurs.

 Ensemble, on persévère… encore plus! (Carrefour jeunesse-emploi de D’Autray-Joliette)

Le projet se veut une démarche d’accompagnement personnalisé auprès de décrocheurs potentiels de l’école secondaire Thérèse-Martin et vise le jeune, ses parents et la communauté. En début de projet, chaque participant se fixe un objectif scolaire, social et personnel. Les parents sont eux aussi invités à se fixer au moins un objectif en lien avec la persévérance de leur jeune. Pour aider tout ce beau monde à atteindre ses objectifs et assurer un suivi, diverses mesures sont proposées : des activités petits-matins comportant parfois la visite d’un invité de la communauté, des midis-devoirs, des rencontres individuelles, et des conférences et ateliers pour les parents. Des rencontres avec les parents, souvent en dyades avec les jeunes, font également partie du projet et portent sur des thèmes identifiés par les parents comme les relations parent-enfant, la communication positive, l’offre d’études postsecondaires, etc. À ce jour, 63 jeunes et leurs parents ont pu bénéficier du soutien du projet.

 MRC de D’Autray

Les jeunes, on prend notre place au cœur du village (La clef familiale Saint-Barthélemy)

La nourriture, quel beau prétexte pour travailler l’estime de soi des jeunes et faire de belles rencontres! Le projet propose aux jeunes de participer à des ateliers culinaires, auxquels sont également conviés des membres ciblés de la communauté qui viennent parler de leur métier et de leur parcours de vie et raconter diverses anecdotes aux jeunes cuistots. Un lien est également tissé avec les parents, qui peuvent suivre l’expérience de leurs enfants grâce à un cahier de notes rempli lors de chaque rencontre. Ce cahier comprend aussi les recettes réalisées ainsi que des informations nutritionnelles. Tout au long du projet, 189 inscriptions ont été enregistrées chez les jeunes de 5 à 12 ans et 149 animations ont été organisées à leur intention. Chez les jeunes de 12 à 17 ans, on compte 69 inscriptions à 18 animations.

 Tous ensemble vers la réussite/Objectif : réussite! (Carrefour jeunesse-emploi de D’Autray?Joliette)

Accompagnement et soutien individualisés, approche personnalisée ainsi que mobilisation et reconnaissance de l’expertise des membres de la communauté sont les points sur lesquels le projet maintenant promu sous le nom d’Objectif : Réussite! fonde son intervention auprès de jeunes de 1re et 2e secondaires présentant un haut risque de décrochage et fréquentant l’école de la Rive à Lavaltrie. Le repérage et le référencement des jeunes vers la chargée du projet s’effectuent avec la collaboration des enseignants de 6e année. L’intervention auprès des jeunes est axée, notamment, sur les apprentissages, les besoins en matière de supervision, stimulation et soutien, et ce, afin de faire de l’école une expérience positive et significative durant laquelle l’élève peut s’épanouir, être bien et développer une forme d’autonomie pour mieux faire face à l’avenir. Le projet prévoit également des moments pour sensibiliser les parents à divers enjeux et les soutenir dans leur rôle grâce à des ateliers, des rencontres et des suivis téléphoniques. Quant aux jeunes à risque des autres niveaux scolaires, ils sont référés au service IDEO du CJE. En tout, 28 jeunes ont eu la chance de participer au projet avec leurs parents, et 9 jeunes de 16 ans et plus ont été référés au programme IDEO 16-17 du Carrefour jeunesse-emploi. Les partenaires du milieu ont pris la décision de pérenniser le projet pour l’année scolaire 2015-16.