Accueil | Bibliothèque | Actualités | Le CREVALE prend la parole lors des consultations sur la réussite éducative

Le CREVALE prend la parole lors des consultations sur la réussite éducative

30 novembre 2016

Le 25 novembre dernier, le Comité régional pour la valorisation de l’éducation (CREVALE) répondait à l’invitation du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur en prenant part à la consultation publique sur la nouvelle politique de réussite éducative pour les régions de Lanaudière et des Laurentides. Le CREVALE a ainsi communiqué les préoccupations de la région à l’égard de la persévérance et de la réussite scolaires. Cette allocution a été réalisée conjointement avec le PREL (Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides), qui est, tout comme le CREVALE, une instance régionale de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative. Le CREVALE et le PREL interviennent dans plusieurs dimensions des trois axes retenus par le MEES pour alimenter la réflexion sur la politique de la réussite éducative. Le troisième axe de la consultation, « Des acteurs et des partenaires mobilisés autour de la réussite », constitue la pierre angulaire de leur action quotidienne. C’est donc sous cet angle que mesdames Annie Grand-Mourcel et Ann-Marie Picard, respectivement directrice du PREL et directrice du CREVALE, ont fait part de leur expertise et de leurs recommandations dans le cadre de cette importante réflexion collective.

Préserver les acquis
Voilà plus de 10 ans que le CREVALE et ses partenaires ont pris l’engagement de multiplier les initiatives afin que la communauté lanaudoise se mobilise pour la persévérance scolaire; au fil des années, des gains importants ont été enregistrés. Ces résultats réjouissants sont imputables aux actions du CREVALE, à celles de ses partenaires et à celles d’une population de plus en plus sensibilisée. Toutefois, il reste encore du chemin à parcourir pour que chaque jeune et chaque adulte lanaudois développe son plein potentiel et soit reconnu comme un acteur actif dans sa communauté. Le CREVALE s’emploie donc à préserver ces acquis et à poursuivre ses actions de mobilisation et d’accompagnement des acteurs de la région. Il s’agit là d’une préoccupation partagée par la majorité des Lanaudois puisque 83 % d’entre eux se disent préoccupés par le décrochage des jeunes au secondaire (Sondage de la Fondation Lucie et André Chagnon sur la valorisation de l’éducation et de la persévérance scolaire, 2013).

Soutenir le cheminement scolaire de tous
S’appuyant sur des données issues du Portrait lanaudois de la persévérance scolaire paru en 2015, madame Picard a rappelé quelques réalités propres au territoire lanaudois. Elle a ensuite souligné les préoccupations relatives à ces constats, notamment celles de faciliter les transitions scolaires, maintenir les actions favorables à la hausse de la diplomation et de qualification des garçons, tout en demeurant vigilant face à celles des filles, et nourrir les aspirations professionnelles des jeunes.

Enfin, le CREVALE croit que, peu importe où le jeune se trouve à l’école, dans sa famille, dans ses loisirs ou au travail il importe qu’il rencontre des adultes qui le soutiennent dans son cheminement scolaire. « Cet accompagnement ne pourrait d’ailleurs se faire sans l’apport de toute la communauté lanaudoise, dont celui des organismes communautaires. À sujet, le CREVALE a précisé au ministre que ces derniers doivent avoir les ressources nécessaires pour mener à bien leurs actions afin de préserver les liens de confiance développés avec les populations plus vulnérables. »

Le plaisir de lire
Première Instance régionale de concertation (IRC) sur la persévérance scolaire et la réussite éducative à avoir inclus les activités d’éveil à la lecture et à l’écriture dans ses actions de sensibilisation, le CREVALE a également profité de sa présence pour communiquer son enthousiasme à l’égard des nouveaux investissements du ministère dans la mesure dédiée à la lecture, activité qui, lorsqu’elle est intégrée dès le plus jeune âge, fait partie des facteurs de protection contre le décrochage scolaire.

Une reconnaissance partagée
Les deux IRC ont salué la volonté du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur de rédiger la nouvelle politique de la réussite éducative, essentielle au développement du Québec. Elles ont conclu en souhaitant que cette nouvelle politique s’appuie sur les concertations et les instances existantes qui, tout comme elles, sont les mieux placées pour saisir les enjeux spécifiques à leur territoire ou sous-territoire.

Pour lire texte livré au ministre suivez le lien suivant: Texte_consultation