Types de décrocheurs

Les chercheurs en psychoéducation Michel Janosz et Marc Le Blanc ont établi en 1997 une typologie des décrocheurs potentiels. La présente typologie compte quatre types de décrocheurs: inadaptés, discrets, désengagés et sous-performants.

Voici les quatre types de potentiels décrocheurs selon Janosz et Leblanc:

Inadaptés

Élèves ayant un profil scolaire et psychosocial fort négatif, où les échecs scolaires et les problèmes de comportement se multiplient. Le faible soutien familial et les nombreuses difficultés qu’ils expérimentent les mènent très souvent vers la trajectoire de la délinquance. On remarque chez ces jeunes que les difficultés surviennent vers l’âge de 15 ans, au deuxième cycle du secondaire. Ils présentent des comportements d’indifférence, de négativisme, d’absentéisme et font une consommation exagérée d’alcool et de drogues. Correspond à environ 40% des décrocheurs.

Discrets

Élèves démontrant un profil analogue à celui des futurs diplômés. Ils aiment l’école, se sentent engagés dans leur scolarisation et ne présentent aucun problème de comportement apparent. Ils affichent cependant un rendement scolaire un peu faible. Souvent, ces élèves viennent d’un milieu socioéconomique plus favorisé, mais traînent malgré tout des difficultés depuis le primaire ou le début du secondaire. Dans leur cas, un suivi psychopédagogique aura manqué. Correspond également à environ 40% des décrocheurs.

Désengagés

Élèves parvenant à obtenir des résultats scolaires dans la moyenne et n’affichant aucun problème de comportement. Se disent néanmoins très désengagés de leur scolarisation. Correspond à environ 10% des décrocheurs.

Sous-performants

Élèves aux prises avec des problèmes d’apprentissage, se disant très désengagés de leur scolarisation, mais ne présentant aucun problème de comportement. Ces élèves fréquentent l’école pour «faire du temps» en restant à l’affût de la première porte de sortie qui se présentera à eux. Correspond à environ 10% des décrocheurs.

(Source: Parent, Luc. Analyse de l’abandon scolaire dans la région de Lanaudière, CREVALE 2006)