RADAR LANAUDOIS



En 2017, 33,3 % des garçons de la maternelle de Lanaudière étaient considérés comme vulnérables dans au moins un domaine de développement1.

Faits saillants

Les enfants de maternelle de la région sont proportionnellement moins nombreux à être vulnérables dans au moins un domaine de développement que l’ensemble du Québec. À l’échelle des MRC, des différences importantes sont toutefois constatées. En effet, les enfants de la MRC des Moulins sont, en proportion, significativement moins nombreux à être vulnérables, alors que ceux de la Matawinie le sont dans une proportion supérieure à celle observée dans le reste du Québec. De plus, certains sous-groupes d’enfants de la région sont plus vulnérables que d’autres en fonction de certaines caractéristiques : les garçons, ou encore les enfants vivant en milieu défavorisé, par exemple. En décembre 2021, plus de 16 000 places en services de garde éducatifs à l’enfance étaient offertes sur le territoire de Lanaudière; plus de 60 % d’entre elles provenaient de centres de la petite enfance et de milieux familiaux. Or, ces places ne suffisent pas à combler la demande, alors que la région a un taux de couverture d’environ 89 %3. Toutes les MRC de la région sont en déficit, particulièrement les MRC de Lanaudière-Nord. Cela a comme conséquence que plus de 3 500 enfants étaient toujours en attente d’une place en 2021.

L’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM) a été réalisée dans l’ensemble du Québec en 2017 afin de brosser le portrait du développement4 des enfants inscrits à la maternelle, car celui-ci a une influence sur leurs trajectoires éducatives et sociales1. À ce titre, le gouvernement s’est fixé comme objectif, d’ici 2025, de porter à 80 % la proportion d’enfants de la maternelle qui ne présentent pas de vulnérabilité dans leur développement pour qu’ils puissent « […] se développer pleinement et s’intégrer au milieu scolaire dans les meilleures conditions » (p. 34)5. Actuellement, cette proportion s’élève à 72,3 %. Les données de LEnquête québécoise sur le parcours préscolaire des enfants de maternelle (EQPPEM)6 démontrent que la proportion d’enfants vulnérables dans au moins un domaine de développement est plus élevée chez plusieurs sous-populations d’enfants7.

Tous les acteurs de la communauté ont un rôle à jouer dans le développement des enfants de 5 ans et moins. Certains leur offrent directement des services, tels que :

  • Les organismes communautaires Famille et autres organismes communautaires, grâce à leurs programmes de soutien aux compétences parentales ou à leur offre d’activités parents-enfants;
  • Les centres intégrés de santé et de services sociaux, grâce à leurs services de prévention et de santé publique;
  • Les municipalités, par les services offerts en matière de loisirs, de culture, d’activités communautaires, etc., ou par l’adoption d’une politique familiale.

D’autres facilitent la vie des parents, par exemple :

  • Les employeurs qui instaurent des mesures de conciliation travail-famille, ce qui laisse plus de temps aux parents avec leurs tout-petits;
  • Les banques alimentaires et autres comptoirs d’aide, ce qui permet aux familles de limiter les effets de la défavorisation et de la pauvreté;
  • Les services d’aménagement et d’urbanisme des municipalités, par l’implantation de services de transport en commun efficaces et accessibles, par la création de zones de jeux sécuritaires, par l’accessibilité à des logements abordables, etc.8, 9

La fréquentation d’un service de garde peut exercer une influence positive sur plusieurs aspects du développement des enfants (affectif, cognitif, langagier, physique et social). Certains effets bénéfiques peuvent persister dans le temps et s’observer tout au long du parcours scolaire et jusqu’à la vie adulte. La fréquentation d’un service éducatif de qualité pendant la petite enfance favorise également l’égalité des chances et pourrait même réduire l’écart dans les résultats scolaires entre les enfants issus de milieux défavorisés et ceux provenant de la classe moyenne10. Il semble toutefois que les enfants défavorisés sur le plan socioéconomique sont plus susceptibles de fréquenter un milieu de garde de moindre qualité que les enfants des familles les plus favorisées11.

La présence de services de garde éducatifs à l’enfance sur un territoire peut représenter une occasion de développement du milieu en permettant d’attirer et de retenir les jeunes familles dans la municipalité; en favorisant le développement d’un sentiment d’appartenance; en créant des emplois; en facilitant le retour au travail des parents; et en générant des achats locaux. Le manque de places en service de garde peut avoir de nombreux impacts sociaux sur les familles et sur le développement des régions. À plusieurs égards, ce manque de place en service de garde peut être source de stress et d’anxiété pour certains parents. Effectivement, faute de place en service de garde, de jeunes parents doivent retarder leur retour sur le marché du travail ou aux études, allant même jusqu’à sacrifier complètement leur statut de travailleur ou d’étudiant. Conséquemment, les revenus familiaux peuvent être fortement réduits si les parents ne peuvent pas accéder au service de garde de leur choix ou choisissent de garder leur enfant à la maison. Qui plus est, cela peut entraîner des répercussions négatives sur le développement scolaire et professionnel des parents. L’important n’est cependant pas que tous les enfants fréquentent les services de garde éducatifs à l’enfance, mais bien que chaque famille puisse avoir accès aux services ou aux ressources qui répondent le mieux à leurs besoins12. Autrefois réservée aux enfants issus de milieux défavorisés, la maternelle 4 ans à temps plein est déployée progressivement à travers l’ensemble des écoles du Québec en complémentarité avec l’offre des services de garde éducatifs à l’enfance. En plus de soutenir les enfants dans leur transition vers le milieu scolaire, le programme de maternelle 4 ans vise à favoriser le développement global des tout-petits et à intervenir de manière précoce auprès des jeunes présentant des facteurs de vulnérabilité. Dans Lanaudière, ce sont plus de 850 enfants qui fréquentaient la maternelle 4 ans (à temps plein ou à temps partiel) en 2021-202213.

Autres fiches qui pourraient vous intéresser

  1. Bellehumeur, P. (2018, novembre). Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM) 2017 : résultats lanaudois. Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière, Direction de santé publique, Service de surveillance, recherche et évaluation.
    https://www.cisss-lanaudiere.gouv.qc.ca/fileadmin/internet/cisss_lanaudiere/Documentation/Sante_publique/Themes/
    Developpement_de_l_enfant_0-5_ans/EQDEM_2017-VF.pdf
  2. Les données portant sur les places en services de garde proviennent du Tableau de bord du modèle d’estimation de l’offre et la demande de places en services de garde éducatifs à l’enfance du ministère de la Famille. Les calculs ont été effectués par ÉCOBES – Recherche et transfert du Cégep de Jonquière. https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/tableau-bord-modele-estimation-12-2021.xlsx
  3. Il est possible d’établir le taux de couverture de la demande de places en calculant la proportion du nombre de places offertes par rapport au nombre de places demandées. Un taux de couverture de 100 % indique un équilibre parfait entre le nombre de places offertes et les besoins de places (places recherchées ou occupées) dans un territoire. S’il y a un manque de places, le taux est inférieur à 100 %. S’il y a un surplus de places, le taux est supérieur à 100 %. Plus spécifiquement, le ministère catégorise les taux de couverture selon huit intervalles pour en faciliter la visualisation : déficit fort (84 % et moins), déficit moyen (85 % à 89 %), déficit faible (90 % à 94 %), déficit très faible (95 % à 99 %), surplus très faible (100 % à 105 %), surplus faible (106 % à 110 %), surplus moyen (111 % à 115 %) et surplus fort (116 % et plus).
  4. Les cinq domaines de développement sont : santé physique et bien-être; compétences sociales; maturité affective; développement cognitif et langagier; habiletés de communication et connaissances générales.
  5. Ministère de l’Éducation. (2017). Politique de la réussite éducative : le plaisir d’apprendre, la chance de réussir. http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PSG/politiques_orientations/politique_reussite_educative_10juillet_F_1.pdf
  6. Lavoie, A., Gingras, L. et Audet, N. (2019). Enquête québécoise sur le parcours préscolaire des enfants de maternelle 2017 : portrait statistique pour le Québec et les régions administratives (vol. 1). Institut de la Statistique du Québec. https://statistique.quebec.ca/fr/fichier/enquete-quebecoise-sur-le-parcours-prescolaire-des-enfants-de-maternelle-2017-tome-1-portrait-statistique-pour-le-quebec-et-ses-regions-administratives.pdf
  7. Il s’agit des enfants ne vivant pas avec leurs deux parents (biologiques ou adoptifs); des enfants de sexe masculin; des enfants plus jeunes à leur entrée à l’école (nés en juillet, août ou septembre); des enfants nés à l’extérieur du Canada; des enfants nés avec un faible poids; des enfants dont les parents n’ont aucun diplôme; et des enfants vivant dans un ménage à faible revenu.
  8. Ministère de la Famille (avec la collaboration du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport et du ministère de la Santé et des Services sociaux). (2014). Favoriser le développement global des jeunes enfants au Québec : une vision partagée pour des interventions concertées. https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/Favoriser-le-developpement-global-des-jeunes-enfants-au-quebec.pdf
  9. Agirtôt.org. (s. d.). Petite enfance et municipalités. http://agirtot.org/thematiques/petite-enfance-et-municipalites/
  10. Observatoire des tout-petits. (2018). Petite enfance : la qualité des services éducatifs au Québec.
  11. Giguère, C. et Desrosiers, H. (2010, juin). Les milieux de garde de la naissance à 8 ans : utilisation et effets sur le développement des enfants. Dans Institut de la statistique du Québec. Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ 1998-2010) – De la naissance à 8 ans (vol. 5, no1). https://statistique.quebec.ca/fr/fichier/les-milieux-de-garde-de-la-naissance-a-8-ans-utilisation-et-effets-sur-le-developpement-des-enfants.pdf
  12. Dagenais, F. et Hotte, J.-P. (2019). Rapport préliminaire du comité-conseil Agir pour que chaque tout-petit développe son plein potentiel. https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/rapport-de-recommandations.pdf
  13. Les données portant sur les effectifs scolaires proviennent d’une demande faite par la Direction de santé publique de Lanaudière à chaque centre de services scolaire ayant des écoles situées sur le territoire lanaudois, ainsi qu’à l’ensemble des écoles privées situées dans Lanaudière. Disponibles sur SYLIA – Statistiques régionales, Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière, Direction de santé publique.
    https://www.cisss-lanaudiere.gouv.qc.ca/fileadmin/internet/cisss_lanaudiere/Documentation/Sylia_statistiques_regionales/
    Milieu_scolaire/Effectifs_scol_30sept.xlsx

© CREVALE 2022 - Tous droits réservés. Conception Web Guidi.co