Réussite éducative

Ensemble pour la réussite éducative

En février 2021, le CREVALE entame une démarche visant à répondre à l’un des objectifs de son plan d’action, soit celui de promouvoir la réussite éducative ainsi que la contribution des acteurs qui s’y engagent. Cette démarche émane de la volonté des membres du CREVALE, exprimée lors d’un exercice de consultation (2019), de mieux comprendre le concept et ses applications. Parmi les stratégies mises de l’avant pour répondre à l’objectif, le CREVALE a cherché, dans un premier temps, à définir la réussite éducative. Ensuite, il a questionné une centaine de partenaires pour obtenir des exemples d’actions qui pourraient favoriser la réussite éducative.

Envie d’en savoir plus?

Répertoire des actions/orientations qui peuvent favoriser la réussite éducative

Comment favoriser la réussite éducative?

En posant des actions ou en adoptant des orientations qui pourront stimuler les composantes de la réussite éducative. Voyez le répertoire conçu à ce sujet.

Sélectionnez le type d’acteur de votre choix et voyez des exemples d’actions ou d’orientations qui peuvent favoriser la réussite éducative[1].

Favoriser la collaboration école-famille-communauté dans des projets de persévérance scolaire et de réussite éducative, ou la collaboration entre les divers intervenant.e.s et partenaires.

Expliquer le milieu scolaire : son organisation, ses exigences, son vocabulaire, ses services, etc.

Assurer l’accès à des infrastructures de qualité et sécuritaires hors de l’école, comme des bibliothèques municipales, des parcs ou des installations sportives.

Offrir des logements abordables, confortables et sécuritaires.

Développer un sentiment de fierté, d’appartenance et de sécurité envers son école et/ou sa communauté, tant chez les élèves qu’au sein du personnel scolaire. Il peut s’agir de mettre de l’avant les atouts de ces milieux (types et programmes d’enseignement, activités offertes, présence de bibliothèques et d’installations sportives, etc.).

Offrir des milieux scolaires créatifs et vivants : programmation de services et d’activités, invitations (famille et communauté) à s’impliquer dans la vie scolaire, manières innovantes d’aborder des enjeux ou des défis liés à l’école, etc.

Inculquer et pratiquer de saines habitudes de vie (se nourrir et dormir convenablement, bouger, ne pas fumer, etc.) en offrant des ateliers sur le sujet ou en y participant.

Offrir un endroit approprié pour les études : espace de travail tranquille, bien éclairé, pourvu du matériel nécessaire, etc.

Offrir au personnel scolaire du soutien professionnel et des possibilités de formation continue.

Valoriser l’éducation et la profession enseignante en démontrant, notamment, l’importance et les avantages d’obtenir un diplôme ou une qualification (meilleures chances d’obtenir un emploi stable et de qualité, participation au développement socioéconomique de sa communauté, plus faible propension à l’utilisation des services sociaux, etc.).

Accorder de l’importance aux transitions scolaires en soutenant les familles et les élèves, peu importe leur niveau (rencontres d’information, activités d’intégration, etc.).

User d’un savoir-être (ouverture, empathie, respect, écoute, etc.) entre les élèves, les familles et le personnel scolaire.

Effectuer des interventions auprès des parents pour le développement de compétences spécifiques, comme la littératie (améliorer leurs compétences en lecture et en compréhension de texte).

Développer des liens de collaboration entre les parents et le personnel enseignant. L’école doit travailler AVEC les parents; il faut faire cohabiter le savoir des parents (sur leurs enfants : évolution, caractère, etc.) et le savoir du personnel enseignant (matière et pédagogie).

Rappeler l’importance de l’encadrement parental et accompagner les parents dans ce rôle, par exemple en les outillant et en leur proposant des ateliers sur différents sujets en lien avec la persévérance scolaire et la réussite éducative.

Encourager les jeunes à développer des projets de volontariat ou à y participer pour favoriser l’implication citoyenne.

Faire de la lecture un moment de plaisir pour tous les âges, des plus petit.e.s aux plus grand.e.s.

Présenter des façons d’apprendre originales, alternatives ou participatives (pièces de théâtre interactives, implication dans des mobilisations sociales, intégration d’apprentissages dans la communauté ou en entreprise, etc.) qui favorisent la diversification des modes d’apprentissage et l’éducation.

Offrir ou encourager la participation à différents types d’activités pour s’épanouir, développer des compétences personnelles et élargir ses horizons : activités parascolaires (sports, cuisine, etc.); activités de savoir-être (connaissance de soi, gestion du stress, habiletés à communiquer et à résoudre des problèmes, etc.); activités pratiques pour la vie courante (éducation financière, budget, etc.).

Encourager les activités ou les sorties culturelles qui permettent des apprentissages ou le développement d’intérêts : visionner des documentaires, visiter des expositions ou des musées, etc.

Pratiquer une approche inclusive qui fait place à la diversité (origine ethnique, apparence corporelle, orientation sexuelle) pour que chacun.e y trouve sa place.

Soutenir l’entrepreneuriat jeunesse (encourager la participation à des projets d’entrepreneuriat, ou la conception et la mise en œuvre de tels projets).

Créer des réseaux de pairs aidants ou des services de mentorat, du tutorat scolaire ou des activités de récupération pour les élèves éprouvant des difficultés d’apprentissage.

Sensibiliser les employeur.se.s à l’importance de l’éducation et à une saine conciliation études-travail.

Encourager et faciliter le retour aux études chez les décrocheur.se.s (soutien, encadrement, orientation et suivi).

Prendre en considération la particularité de chaque élève, assurer un suivi éducatif personnalisé (effectuer du dépistage précoce pour les plus jeunes) et un soutien psychosocial selon les besoins.

Tenir des événements spéciaux, dans toute la communauté, qui valorisent la persévérance et l’effort ou qui soulignent les « bons coups » des élèves (Journées de la persévérance scolaire, galas, semaines thématiques, haies d’honneur, etc.).

Encourager (verbalement ou par écrit) les élèves dans les efforts qu’ils ou qu’elles déploient à l’école, mais aussi dans les autres dimensions de leur vie (loisirs, sports, implications, etc.).

Offrir des opportunités d’exploration des métiers et valoriser les différents parcours possibles.

Susciter la curiosité intellectuelle (livres, cours, discussions, expositions, etc.) et valoriser la connaissance dans plusieurs champs d’intérêt (sciences, arts, technologie, etc.).

 

[1] Inspirées de la consultation réalisée à l’hiver 2021. Cent (100) membres du CREVALE consultés. Consultations Web et auprès de sept (7) comités lanaudois : Comité réflexion stratégique de La Démarche lanaudoise visant l’amélioration des conditions de vie par la réussite éducative, la solidarité et l’inclusion sociale; Chantier régional en réussite éducative; Table de concertation jeunesse de L’Assomption; Communauté éducative jeunesse Montcalm; Comité de persévérance scolaire du sud de Lanaudière; Comité Prévention de l’abandon scolaire (PAS) de la MRC de Joliette; Table éducation pôle Brandon.

© CREVALE 2022 - Tous droits réservés. Conception Web Guidi.co