Accueil | Famille | L'encadrement et l'accompagnement parentaux

L'encadrement et l'accompagnement parentaux

Encadrer son enfant, c’est l’aider à développer un sentiment de sécurité et lui rappeler combien il est important à vos yeux. Un enfant bien encadré et soutenu par son père et sa mère a davantage de chances de réussir à l’école.

Voici quelques exemples de gestes que les parents peuvent intégrer à leur quotidien pour encadrer leur enfant :

  • Avoir confiance en leurs compétences parentales, parce que chaque parent a ses compétences propres. Ce qui signifie également s’accorder le droit à l’erreur, savoir reconnaître qu’ils ont peut-être fait fausse route et être prêt à travailler pour corriger le tir
  • Offrir à leur enfant tout l’amour dont il a besoin
  • Être présents et disponibles pour leur enfant
  • Entretenir une relation privilégiée avec l’enfant, tout en se rappelant qu’ils sont responsables du cadre disciplinaire à la maison. Certains parents ont peur de perdre l’affection de leur enfant en lui imposant un tel cadre. Instauré par deux parents responsables, le cadre disciplinaire trace la ligne entre ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. Ces « règles du jeu » contribuent à renforcer le sentiment de sécurité de l’enfant et facilitent les relations parent-ado
  • Aller chercher de l’aide s’ils sentent qu’ils n’y arriveront pas seuls. Dans les écoles et les organismes publics et communautaires, comme les maisons de la famille, les Centres de la petite enfance ou les CLSC, se trouvent bon nombre de ressources qualifiées qui offrent leur soutien aux familles sans les juger.

L’accompagnement parental dans le cheminement scolaire de l’enfant englobe de nombreuses dimensions et prend plusieurs formes :

  • L’encouragement : on dit que chaque jeune a besoin d’encouragement chaque jour pour réussir à l’école. Découvrez le comment et le pourquoi.
  • La préparation à l’école : en préparant son enfant à entrer à l’école, le parent l’aide à s’ouvrir aux apprentissages qu’il y fera
  • L’aide aux devoirs et leçons : les devoirs permettent à l’enfant d’approfondir la matière étudiée durant la journée et permettent en même temps au parent de suivre son évolution, de cibler ses difficultés et de lui transmettre ses valeurs
  • Le soutien dans l’orientation professionnelle ou dans le retour aux études : l’accompagnement se poursuit même après le secondaire
  • L’aide à la conciliation études-travail : le travail étudiant a un impact positif sur le développement de l’autonomie et de l’indépendance financière du jeune. Cependant, à trop forte dose, il nuit à ses études. Il est du devoir des parents d’aider le jeune à fixer ses limites, de l’amener à privilégier une consommation responsable, distinguant les besoins et les désirs, et de le sensibiliser à l’importance de la diplomation.

Pour vous permettre de suivre plus facilement l’évolution de votre enfant au primaire, la Fédération des comités de parents du Québec a produit ces trois guides, intitulés «Pour mieux suivre mon enfant à l’école» :